Stany Zjednoczone też już dysponują bronią energetyczną

Wśród krajów posiadających i chętnych do stosowania „broni energetycznej”, czyli wykorzystywanie zasobów energetycznych do osiągnięcia celów polityki zagranicznej, Rosja i arabskie monarchie są raczej znanymi przykładami. A więc Stany Zjednoczone, które do tej pory stanowią raczej konsumenta niż producenta netto energii, częściej czuły skutki tej broni, niż korzystały z niej. Jednak dzięki wydobyciu łupków, nie tylko udało im się w ciągu zaledwie kilku lat uzyskać samowystarczalność w zakresie zaopatrzenia w gaz ziemny, ale nawet uzyskać możliwość go eksportu. To odwrócenie sytuacji miałoby oczywiście konsekwencje gospodarcze ale także dyplomatyczne.

Énergie Géopolitique États-Unis

Les États-Unis aussi disposent désormais d’une arme énergétique

Parmi les pays détenteurs – et volontiers utilisateurs – de l’« arme énergétique », c’est-à-dire de ressources en énergie instrumentalisées à des fins de politique extérieure, la Russie et les monarchies arabes sont des exemples relativement familiers. Les États-Unis, qui se rangent davantage du côté des consommateurs que des producteurs nets d’énergie, ont en conséquence plus souvent fait les frais de cette arme qu’ils n’en ont bénéficié. Pourtant, grâce à l’exploitation des schistes, ils ont non seulement réussi, en l’espace de quelques années, à atteindre l’autosuffisance pour le gaz naturel mais pourraient même être en passe de devenir exportateurs. Ce renversement de situation ne serait pas sans incidence pour la diplomatie américaine.

Énergie Géopolitique États-Unis

Le cours du pétrole pris dans un cercle vicieux

Les observateurs de la vie politique américaine soulignent souvent avec amusement la corrélation entre prix du gallon d’essence et niveau d’impopularité de l’occupant de la Maison Blanche. Les deux indicateurs sont en effet en forte hausse et les doutes qui planent autour de l’attitude des pays producteurs ne laissent pas entrevoir de détente prochaine du cours du baril. Un jeu où tout le monde est perdant.

Économie Énergie Géopolitique

Politique européenne de voisinage : les garde-frontières sont-ils plus efficaces en démocratie ?

Au vu de l’opinion que se font de nombreux Européens de l’armée et de la défense, la sécurité extérieure ne semble plus être une préoccupation majeure des citoyens. Pour autant, si l’Union a en effet permis de rendre la guerre entre ses États membres improbable et si aucune menace militaire ne vise actuellement ses frontières, des phénomènes plus diffus comme le terrorisme constituent des sources de déstabilisation que la Politique européenne de voisinage tente de maîtriser.

Géopolitique Union européenne