Le « chef de guerre » Nicolas Sarkozy ne convainc pas l’Allemagne

En plus de connaître une abstention beaucoup plus forte qu’à l’ordinaire, les élections cantonales de la semaine précédente ont été largement occultées par les journaux français qui lui ont préféré l’intervention de la « coalition des bonnes volontés » en Libye. Même les suites de la catastrophe japonaise ont été reléguées au deuxième plan après que le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies a décidé le soir du jeudi 17 mars d’autoriser « toutes les mesures nécessaires […] pour protéger les populations et les zones civiles menacées d’attaque en Jamahiriya arabe libyenne ».

Revue de presse France Allemagne Afrique